Edito

DE LA GÉNÉROSITÉ SORT LA FÉCONDITÉ

 

P2 image Père Cyrille

 

Le prophète Elisée est accueilli généreusement par une femme riche lors de son passage dans la localité biblique de Sunam. La femme lui dédie même une petite chambre où il pourra se retirer pour se reposer, à chaque fois que le prophète passera chez elle. Par de multiples petites attentions, elle manifeste sa générosité envers l’homme de Dieu. Et comme le dit Jésus dans l’évangile : « Qui accueille un prophète en sa qualité de prophète recevra une récompense de prophète » ; c’est pourquoi la femme – auparavant sans enfant – recevra de Dieu la grâce d’enfanter. De la générosité, sort la fécondité.

Jésus va plus loin dans son enseignement : ce n’est plus la qualité de l’autre qui provoque ma générosité, mais ma propre qualité de disciple. La générosité n’est plus seulement pour les hommes de Dieu ou pour les justes, mais pour chaque petit qui vit sous le regard de Dieu. « Et celui qui donnera à boire, même un simple verre d’eau fraîche, à l’un de ces petits en sa qualité de disciple, amen, je vous le dis : non, il ne perdra pas sa récompense » (Mt 10,42).

Être généreux ne va pas de soi, il y a là une grâce à demander au Seigneur. Osons demander la grâce d’être généreux. Et d’être généreux dans les petites choses ; nous prenons ainsi le contrepied de notre société qui nous pousse à consommer et à jeter.

Par exemple, faisons-nous le tri une fois par an de toutes nos affaires ? Et ce que nous n’avons pas utilisé depuis une année, pourquoi le gardons-nous ? « Au cas où ». Mais si le Seigneur nous ouvre le cœur et nous invite à la magnanimité, nous saurons avoir un autre regard sur nos affaires et nous seront capables d’avoir une vraie générosité envers ces petits qui sont les frères et sœurs du Seigneur. De la générosité, sort la fécondité de la vie ; la générosité de Dieu ouvre de vrais chemins de vie autour de nous.

   Père Cyrille de FRILEUZE