Edito :

 p-caratge-philippe-1

 

Transfigurés par le Seigneur

 L’évènement de la transfiguration du Seigneur en présence de trois apôtres a été un moment important dans le dévoilement de l’identité de Jésus et dans l’affermissement de la foi des apôtres. Le secret de cet évènement est à contempler dans la relation unique que Jésus a avec son Père : Il est Le fils bien aimé, l’Unique, Celui qui reçoit toute gloire de son Père. Il est transfiguré par l’Amour que le Père déverse en son cœur. Le mystère de la transfiguration ne peut donc se comprendre que dans la relation unique et divine entre le Père et le Fils dans la lumière de l’Esprit.

Dans l’ancien testament, Moïse, figure de Celui qui devait venir, avait été lui aussi « transfiguré » par sa rencontre avec le Seigneur : « Lorsque Moïse redescendit de la montagne du Sinaï, les deux tables du témoignage étaient dans la main de Moïse quand il descendit de la montagne, et Moïse ne savait pas que la peau de son visage rayonnait parce qu’il avait parlé avec Lui » (Exode 34, 29). C’est parce qu’il avait parlé avec le Seigneur qu’il rayonnait la gloire du Père. Jésus bien sûr est bien plus que Moïse. Il est Le Fils bien aimé du Père, totalement Fils, totalement Dieu.

Nous comprenons bien que nous aussi dans notre rencontre avec le Seigneur, nous rayonnons quelque chose de son mystère. Plus nous rentrons dans son intimité, plus notre visage se laisse illuminer. Plus nous répondons à son appel, plus nous nous laissons envahir par Son amour : Ne laisse pas trop les soucis envahir ton cœur, ne permet pas que la tristesse éteigne ton visage. La considération de ta misère, abandonne-la dans le cœur de ton Seigneur. Regarde-Le plutôt sur la Croix, Il t’attire et veut te dire tout son amour, Il connaît ton cœur, ta pauvreté, mais Il sait aussi combien tu es capable de te dépasser par sa grâce et son Esprit.

À l’inverse, tu ne t’ais peut-être pas encore mis en route. Tu tardes à répondre. Lui cherche ton cœur, ton attention. Il se préoccupe de tes chemins. Il craint que ton cœur ne s’alourdisse dans ce qui est superficiel ou trop matériel. Il t’attend, il veut ouvrir une brèche en ton cœur pour se faire connaître et te faire découvrir les richesses d’une vraie rencontre. Il ne te condamne pas, Il veut seulement te dire tout son amour.

Que ce temps de Carême voit le renouvellement de notre cœur et de notre espérance. Dieu veut notre joie, notre bonheur. Il veut habiter notre cœur et laisser sa gloire resplendir sur nos visages : Crois seulement en la puissance de son amour ! Vis jour après jour de sa présence. Confie-Lui tes préoccupations et sois en paix car Il est ton Père.

 

Père Philippe CARATGÉ