Edito

 

« Vers un renouveau ecclésial »

Le Pape François, dans sa lettre « La joie de l’Évangile » (n°27), souhaite pour et dans les paroisses « un choix missionnaire capable de transformer toute chose, afin que les habitudes, les styles, les horaires, le langage et toute structure ecclésiale deviennent un canal adéquat pour l’évangélisation du monde actuel, plus que pour l’auto-préservation ». Ainsi, il rappelle aux chrétiens que c’est la mission et l’évangélisation qui modifient les habitudes, et non les habitudes qui cadrent la mission. Et il rappelait cette phrase de Jean Paul II : « Tout renouvellement dans l’Église doit avoir pour but la mission, afin de ne pas tomber dans le risque d’une Église centrée sur elle-même ». En effet, seule une Église capable de se renouveler peut continuer à être en contact avec les familles et avec la vie des hommes et des femmes de ce monde.

Certes, reconnait le Pape, l’appel à la révision et au renouveau des paroisses peut susciter des interrogations. « Est-ce que cela va marcher ? » peut-on se demander. Mais c’est justement sur ce point que le Pape nous appelle à une conversion. La paroisse, dans son essence et son organisation même, ne doit pas être une ONG d’un groupe d’élus qui se regardent eux-mêmes pour se féliciter d’être de bons chrétiens. Non, elle est appelée à être un lieu de dialogue, de charité et de célébration qui rassemble toutes les communautés humaines.

C’est dans cette vision missionnaire, et pour un renouveau de la présence chrétienne au cœur du Pays d’Auge, que les horaires de la paroisse vont être renouvelés à partir du 1er juillet. Que ce renouvellement soit compris par les chrétiens, selon les mots du pape François, comme un nouvel encouragement à être « des agents de l’évangélisation » pour que la paroisse demeure « un sanctuaire où les assoiffés viennent boire pour continuer à marcher ».

 

Père Cyrille de FRILEUZE