Feuille paroissiale n°20 – Année 2021

 Organiser l’annonce de l’Évangile aux nations – Ac 11,19-30

Dans ce petit passage, Luc nous raconte la première grande mission de l’Église : l’annonce de l’Évangile à Antioche. Si jusqu’à lors, dans le livre des actes, les chrétiens ont annoncé la « Bonne Nouvelle » à Jérusalem et à Damas, ces villes semblent être presque des villages à côté de la grande ville d’Antioche. Antioche regroupait à cette époque un demi-million d’habitants (ce qui est équivalent pour nous à la population de Lyon). Et Luc nous raconte brièvement les différentes étapes de cette évangélisation.

Il faut remarquer que l’évangélisation a été progressive. D’abord, des chrétiens (dont on ne connait pas le nom) arrivent à Antioche et commencent à annoncer le Christ Jésus « à nul autre qu’aux juifs ». Ce qui signifie qu’ils ne partent pas dans les rues au hasard, mais qu’ils saisissent l’opportunité de rencontrer des juifs pratiquants pour leur annoncer le Christ.

Aujourd’hui, pour nous, quelle est notre plus grande opportunité d’annoncer Jésus ? Ce sont les sacrements. En effet, nombre de personnes frappent à la porte de l’Église pour demander le baptême et la communion. Certes, ils le font plus par « tradition » que par désir d’être enraciné en Dieu, mais c’est à nous qu’il revient de saisir cette chance que le Seigneur nous offre. Avant de partir dans les rues, demandons-nous comment nous accueillons ceux qui frappent à la porte de l’Église.

Nous voyons que ces chrétiens s’en remettent à Dieu, et qu’en définitive c’est le Seigneur qui évangélise à travers eux et qui leur permet de croitre en nombre.

Puis, nous lisons que « la nouvelle de cet évènement » (v. 22), c’est-à-dire l’accroissement des fidèles, parvient aux oreilles des apôtres à Jérusalem. Et que ceux-ci envoient à Antioche Barnabas. C’est Barnabas qui va authentifier le fruit que porte la petite communauté comme un fruit venant de Dieu. Il part alors chercher Saul, qui était retourné chez lui à Tarse suite à sa conversion, pour « travailler ensemble » (v. 26) dans cette Église.

Le mouvement qui est intéressant à observer est celui-ci : d’abord il y a des chrétiens qui évangélisent et forment une petite communauté, et ensuite seulement, des figures de l’Église mère (ici Jérusalem) leurs sont envoyés pour structurer la jeune communauté. Peut-être sommes-nous appelés à renouer avec cette synergie. D’abord, comment des chrétiens peuvent-ils annoncer le Christ-Jésus (en dehors des célébrations) ? Et ensuite, quelles communautés ont besoin d’être soutenues lorsqu’elles grandissent en nombre ? Ce dernier discernement est important pour nous aujourd’hui : nous ne sommes pas appelés à « tenir un territoire » pour assurer une présence chrétienne, car Dieu nous appelle avant tout à « porter du fruit » (Jn 15,8).

 Père Cyrille de Frileuze

Mgr Jacques HABERT , notre nouvel évêque vient sur le pôle missionnaire de Lisieux du lundi 24 mai au vendredi 28 mai

Lundi matin :                          rencontre avec les responsables des jeunes du pôle (à Lisieux)

Lundi après-midi :                 rencontre avec les EAP du pôle (à Lisieux)

 Mardi matin :                          rencontre des équipes funérailles et des frères de Charité (à Orbec)

Mardi après-midi :                 rencontre avec les élus (à Lisieux)

Jeudi matin :                          rencontre des acteurs de la solidarité (à Cambremer)

Jeudi après-midi :                 visite de Diamond et Graindorge et Chambre de Commerce (Lisieux et Livarot)

Vendredi matin :                    Conseil Episcopal

Vendredi après-midi :           rencontre avec les communautés religieuses et découverte de l’hôpital de Lisieux

Mgr HABERT célébrera plusieurs messes durant son séjour :

>      Lundi 24 mai messe concélébrée par tous les prêtres du pôle à 17h30 à la cathédrale St Pierre

>       Mardi 25 mai messe à 11H30 à Orbec,

>        Jeudi 27 mai messe à 18H30 à Livarot,

>         Vendredi 28 mai messe à 12H à Moyaux

 

 

MESSES DOMINICALES

7ème dimanche de Pâques

Samedi
15 mai
17H30 St François-Xavier Angélique SEMELAGNE, Francis BON, Michel MAUBERT
Dimanche16 mai   10H30 Cathédrale St Pierre Yvette ROBINE, Brigitte TRIQUENEAUX, Denise NEDELEC, Mr et Mme Henri DELOSIER,Fabrice et Roger DELACOUR, Jean-Marie BARBEYLALIA, Michel GAUMER, Henri NOIRON, Jean-Claude BENYACAR, Josette LEFEBRE
11H Ouilly le Vicomte Dominique EGNELL, Jacques DESCOURS-DESACRES, Germaine LEMONNIER, André et Ginette TANT, Anne-Marie DIBATISTA

Dimanche de la Pentecôte

Samedi

22 mai

17H30

St François-Xavier

Bernadette PERRUCHOINE, Christiane RIEUL, Paul HERVÉ

Dimanche 23 mai

10H30

Cathédrale

 St Pierre

Pierre et Monique O’QUIN, Lucienne DUBOIS, Hervé NOIRON, Madeleine et Raymond Seigneur,

Carmène LECROQ, famille LEPOIVRE, Hervé DAMOY

Lundi

24 mai

17H30

Cathédrale

St Pierre

Messe pour le Pôle

Mireille DUCHATELLIER, Henry LANNOY


CARNET DE LA SEMAINE

BAPTÊMES :

Samedi 22 mai à 11H à l’église de Rocques : Annaé LETHUILLIER, Emy LARONCHE

MARIAGE :

Samedi 22 mai à 14H30 à la cathédrale St Pierre : Antony MIAS et Mélissa RODELLE

 

 

INFORMATIONS DE LA SEMAINE

Vendredi 21 mai à 14H à l’église Saint Joseph : temps de prière

Tous les jours à Saint Jean Bosco à 15H30 (pendant le mois de mai) : chapelet

 Jn 17 ou « le testament du Christ »

Dans cette prière nous contemplons Jésus, les yeux levés, qui prie son Père à cœur ouvert. Les douze ont certainement dû percevoir la solennité et la beauté de cet instant unique où il leur a été donné, et à nous après eux, de goûter quelque chose de l’intimité de Dieu lui-même, de la relation du Christ à son Père. Ils ont certainement éprouvé la joie, qui doit bien être la nôtre aujourd’hui, de réaliser qu’ils sont au cœur de cette prière.

Au plus profond du Cœur du Christ semble enraciné le désir que nous soyons unis dans le nom de Dieu, et que nous soyons sanctifiés dans la vérité. Or, le nom de Dieu est présent dans le nom même de Jésus (qui signifie « Dieu sauve ») et dans sa personne, et il a déclaré lui-même, quelques instants plus tôt, être le Chemin, la Vérité et la Vie. C’est donc lui qui nous unit, et c’est en lui que nous sommes sanctifiés. En lui, et nulle part ailleurs, nous trouverons la joie en plénitude. C’est dans notre relation personnelle à Jésus-Christ que nous pourrons puiser la paix et la joie nécessaires à notre pèlerinage sur la terre, en vue de notre entrée définitive dans la maison du Père.

Don J.Bertrand