Feuille paroissiale n°22 – Année 2021

 paroisse de lisieux

 Semaine

du 29 mai au 6 juin

 La Trinité : un mystère révélé par Jésus

 

Après avoir reçu le souffle de Dieu à la Pentecôte, l’Église célèbre plusieurs mystères pour lesquels le secours de l’Esprit n’est pas de trop pour nous aider à les pénétrer : le mystère de la Trinité, le mystère de la présence réelle dans l’Eucharistie, le mystère du Sacré-Cœur de Jésus, le mystère du Cœur Immaculé de Marie.

Le premier grand mystère, le plus grand des mystères de Dieu, est celui de la Très Sainte et Indivisible Trinité : trois personnes divines, égales en puissance et en perfection, forment une compagnie consubstantielle et inséparable. Cette foi en la Trinité a provoqué de nombreux débats entre chrétiens dans les premiers siècles du christianisme. Et à juste titre, puisque ce mystère semble poser un problème mathématique : comment penser Un Dieu en trois Personnes ?

St Thomas d’Aquin le dit : c’est par la Révélation que nous connaissons la Divine Trinité tout autant que son inséparable Unité. Dieu s’est d’abord révélé en tant que Dieu Unique. Et le peuple d’Israël a eu une lente progression dans cette foi, devant abandonner les autres divinités et devant se refuser d’associer une déesse au Très Haut. Dieu a usé d’une longue pédagogie : il voulait que son Unité soit un acquis clair pour son peuple avant de révéler la Trinité de ses Personnes.

Lors de son incarnation, le Fils de Dieu lui-même, Dieu incarné, a usé de la même pédagogie : révélant d’abord à ses disciples qu’il est le Messie de Dieu, il leur révèle peu à peu son Unité avec son Père : « Le Père et moi, nous sommes Un » Jn 10, 30. Puis, Jésus use de la même pédagogie pour révéler l’existence et son Unité avec l’Esprit Saint : « Et moi, je prierai le Père, et il vous donnera un autre consolateur, afin qu’il demeure éternellement avec vous, l’Esprit de vérité, que le monde ne peut recevoir, parce qu’il ne le voit point et ne le connaît point; mais vous, vous le connaissez, car il demeure avec vous. » Jn 14, 16-17. Bien évidemment, ce n’est pas en un simple édito que nous pouvons rendre compte de l’immensité du mystère Trinitaire. Mon souhait était ici de manifester que notre foi en la Trinité nous vient de Jésus lui-même et donc que croire en la Trinité, c’est croire en la Parole de Jésus.

Interrogeons-nous simplement sur la place de la Trinité dans nos vies. Comment est-ce que je prie le Père ? Est-ce que je prie Jésus ? Est-ce que je prie l’Esprit Saint ? Est-ce que j’invoque l’indivisible Trinité ?

Père Cyrille de Frileuze

 

Brazilian Cardinal Geraldo Majella Agnelo, Archbishop of Sao Salvador da Bahia, Brazil, celebrates a Mass in Rome's St. Gregory church, Sunday, April 17, 2005. Cardinals have a few last hours to confer with aides or pray with faithful before they were required to check-in at a top-security hotel in Vatican City, where they will be sequestered in secret sessions in the Sistine Chapel at the Vatican to elect the next pope. (AP Photo/Pier Paolo Cito)

En ce dimanche de la Très Sainte Trinité  37 jeunes vont recevoir
la 1ère communion sur notre paroisse,
portons les dans notre prière et demandons pour eux qu’ils vivent ce que Sainte Thérèse de Lisieux décrit ainsi « Ah ! qu’il fut doux le premier baiser de Jésus à mon âme ! ».Que par l’intercession de Sainte Thérèse chacun d’eux expérimente ce moment comme le déploiement d’un long et beau chemin avec le Christ dans leur vie de chaque jour.

Prière d’action de grâce après la communion

Je vous rends grâces,

Seigneur saint, Père tout-puissant, Dieu éternel,

qui, sans aucun mérite de ma part avez daigné me rassasier,

par l’effet de votre miséricorde,

du corps et du sang précieux de votre Fils, notre Seigneur Jésus-Christ


MESSES DOMINICALES

 Dimanche de la Très Sainte Trinité 

 

Samedi
29 mai

18H00

St François-Xavier

1ères communions

Rose-Marie VINCENT, Michel HAUBERT

Dimanche

30 mai

  10H30

 

Cathédrale

 St Pierre

1ères communions

Marie-Thérèse GICQUEL, Nathalie LEJEUNE, Germaine CARPENTIER, Hervé NOIRON, Sophie MALFILATRE, Christiane GOURBESVILLE, Michel DESCRETTES, Roger LEBOURGEOIS, Jean-Paul AUMOITTE

Dimanche du Saint Sacrement

Samedi

5 juin

 18H00  St François-Xavier  Rose-Marie VINCENT, Yves HARDY, Antoinette KARTES

Dimanche

6 juin

10H30

Cathédrale

 St Pierre

Jacqueline LEMERRE, Patrick BIDEAU, Claude PATTIER,  Adrienne LOPEZ, Arnault LEBEC, Jacques BEZIER, Michel DESCRETTES, Hervé DAMOY, Marie-Rose LESEIGNEUR

11H 

 Coquainvilliers

CARNET DE LA SEMAINE

 

INHUMATIONS :

Joël HALBY, Jacqueline RACINAIS, Jacques GUILLEMINE, Bernard LAUMONIER

BAPTÊMES :

Samedi 5 juin à 11H à la cathédrale Saint Pierre : Swan GÉRARD, Maho CHOLLET, Zoé MIAS, Anaë L’HERONDEL

Dimanche 6 juin à 12H à Rocques : Marthe PICOT

 …

INFORMATIONS DE LA SEMAINE

 

Mercredi 2 juin à 9H30 : ménage à la cathédrale Saint Pierre

Vendredi 4 juin à 14H à l’église St Joseph : temps de prière

Notre Dame fut aussi plongée

Christ est ressuscité, et le voilà qui apparaît aux onze. Saint Matthieu nous dit que le Seigneur leur ordonne de baptiser au Nom du Père et du Fils et du Saint Esprit. La formule nous est aujourd’hui très familière, et pourtant c’est la première fois qu’on la trouve dans le Nouveau Testament. La révélation du mystère trinitaire trouve ici une de ses affirmations les plus fortes parce qu’elle en est la plus brève. Le Nom de Dieu, si sacré dans l’Ancien Testament qu’on ne peut le prononcer, est conservé au singulier à cause de l’Unité indivisible de Dieu, quand bien même trois Personnes s’y rapportent : le Père et le Fils et le Saint Esprit. Les Trois sont mentionnés sur le même plan à cause de leur égalité parfaite. On peine à comprendre et c’est pourtant bien dans ce Nom qu’on est baptisé. C’est dans ce Mystère que Notre Dame fut aussi plongée (ou baptisée pourrait-on dire !). C’est ce mystère qu’elle conservera dans son cœur, comme la statue de Notre-Dame de la Trinité conservée au sanctuaire essaie de le montrer. C’est ce mystère sauveur qu’elle nous invite à contempler.

Frère M.Arcelin