Feuille paroissiale n°29 – Année 2020

       photo-facebook-paroisse

SEMAINE DU 11 AU 19 JUILLET 2020

 

ÉDITO D’ÉTÉ LE SEMEUR


« Voici que le semeur est sorti pour semer » C’est ainsi que commence la grande parabole que Jésus vient de nous offrir et de commenter lui-même. Or l’évangéliste écrit avant que « Jésus était sorti de la maison » pour dire « beaucoup de choses en paraboles » aux disciples. Jésus n’est-il donc pas lui-même le semeur qui sort pour semer ? Nous entrons là dans le mystère de Dieu, le mystère de l’Incarnation : Jésus est le Fils de Dieu qui est sorti de la maison du Père pour annoncer, pour semer sa Parole, la Bonne Nouvelle : Dieu veut nous sauver, il veut nous sortir de l’esclavage du péché et nous ouvrir les portes du Royaume des cieux.

    La parabole du semeur est d’abord et avant tout une invitation à l’espérance : malgré tous les obstacles, nous dit le Seigneur, la récolte sera bonne. Dieu ne cesse de semer et ne désespère pas de l’homme dans sa capacité à accueillir sa semence.

    Durant l’été, nous pouvons contempler ce que produit la semence dans nos jardins et dans les champs : abondance de légumes, de fleurs, de blé… Mais tout n’est pas si facile. Les agriculteurs le savent bien, il y a les caprices du temps et de l’environnement.

    Si l’évangélisation n’est pas sans obstacle, elle est plus forte que ces obstacles. La Parole de Dieu a le pouvoir de transformer un terrain rocailleux en terre d’abondance. Elle peut transformer « nos cœurs de pierre en cœur de chair ».

    Il y a cette parole qui est semée, il y a aussi la terre qui accueille cette parole, c’est nous-même, notre propre cœur. Mais attention à ne pas séparer les hommes en deux catégories : ceux de la bonne terre et ceux de la mauvaise terre. Chacun d’entre nous est à certains moments de sa vie, l’un ou l’autre des terrains mentionnés dans la parabole.

  – Il y a d’abord la semence qui tombe sur le bord du chemin. Ceci représente les occasions où trop de choses prennent toute la place dans notre vie et risquent d’étouffer notre foi. « Vous comprenez, j’aimerais bien être à l’écoute de la Parole de Dieu le dimanche ! Mais, j’ai mes fêtes de famille, les sports à la télé,… et puis, il y a la fatigue de la semaine, alors je profite du week-end pour me reposer... ». Et la rencontre avec Dieu passe après tout le reste.

   – Il y a les terrains rocailleux qui rendent notre foi superficielle et éphémère. Ainsi, la jeune pousse fait des racines mais elle n’a pas de profondeur et est vite brûlée par le soleil, avant d’avoir pu grandir. La superficialité est un obstacle à la croissance de notre vie chrétienne, même après l’enthousiasme des débuts.

   – Il y a aussi les terrains avec des épines. La foi est alors étouffée par « les soucis du monde et la tromperie de la richesse ». Quand on s’attache trop aux choses matérielles, la foi risque de disparaître : « L’homme ne vit pas seulement de pain ».

   – Il y a enfin la bonne terre ! Ce sont ceux qui ont un cœur bon, et généreux, qui persévèrent, qui ne se laissent pas décourager malgré les difficultés et qui n’abandonnent pas la prière. Ils laissent le temps à la Parole de Dieu de grandir dans leur cœur. Ces personnes s’en remettent au Saint-Esprit. Ces personnes, non seulement entendent la Parole et la comprennent, mais la mette en pratique et la partage avec d’autres. Jésus nous invite donc aujourd’hui à être attentifs à la qualité de notre écoute, en disposant notre cœur à faire bon accueil à la Parole qui fera sans aucun doute son chemin en nous et donnera de beaux fruits en nous et autour de nous.

            Que Marie nous aide à accueillir comme elle la Parole de Dieu dans un cœur bon et généreux !

Père Bertrand LESTIEN

 

UN ÉTÉ AVEC SAINTE THÉRÈSE

« Ah !(…)que ces beautés de la nature répandues à profusion ont fait du bien à mon âme ! …En regardant toutes ces beautés, il naissait en mon âme des pensées bien profondes. Il me semblait comprendre déjà la grandeur de Dieu et les merveilles du Ciel » (Ms A, 57v°-58r°)


MESSES DOMINICALES

15ème Dimanche du temps ordinaire

 

Samedi 11 juillet
Messes anticipées
18H Cathédrale St Pierre Christiane DRION, Roger JULES
18H St François-Xavier Henriette BREZOT, Jean BEAUVALET
Dimanche 12 juillet 9H30 Beuvillers François LIARD, Albert URVOY, Hubert MAUBERT, Marie VIVIEN
10H30 Cathédrale St Pierre Ernestine HAMEL, Éliane PELLERIN, Odile LECLERC, Martine LETELLIER, Georgette BON
11H Hermival les Vaux Francis FRÈRE, Margareth LAUNAY, Albert BICHOT, Rémi VANHULLE

 


16ème Dimanche du temps ordinaire

Samedi 18 juillet

Messes anticipées

18H Cathédrale St Pierre Brigitte TRIQUENEAUX, Yannick COUDRAY
18H St François-Xavier Yvonne PACHULSKY, Alexis CLAIRAINVAL
Dimanche 19 juillet 9H30 St Joseph Pierre TALBOT
10H30 Cathédrale St Pierre Christiane DRION, Marguerite HALLEY, Martine LETELLIER, Famille BOUTRY-DARDENNE
11H Ouilly le Vicomte Jacques DESCOURS DESACRES, Stanislas BOURGES, Jean MIFORT, Philippe DAUFRESNE

 


CARNET DE LA SEMAINE

INHUMATIONS :  Paulette VAUVRECY, André LEPELLETIER, Jean-Louis CHEVALIER


 

C’est finalement le dimanche 30 août, à 15H30, que nous célébrerons à la basilique de Lisieux une messe d’action de grâce pour les dix ans d’épiscopat de Mgr Boulanger et que nous lui dirons tous ensemble au-revoir.
Le diocèse propose de lui remettre à cette occasion un cadeau qui sera fait au nom de tous.
Pour participer vous pouvez :
Adresser vos dons par courrier :
Maison diocésaine « cadeau Mgr Boulanger », 1 rue Nicolas Oresme, BP 6298, 14067 Caen Cedex
Ou remettre votre enveloppe directement
à l’accueil-cathédrale avec la même mention « cadeau Mgr Boulanger » qui fera suivre

 

 

FP 29

 

FÊTES DU COURONNEMENT : 21-22 AOÛT 2020

A DOUVRES-LA-DÉLIVRANDE DANS LES JARDINS DE LA BASILIQUE