Feuille paroissiale n°32 – Année 2021

 semaine du 7 au 15 août


Imiter Dieu

Dans sa lettre aux Éphésiens, Paul exhorte les chrétiens à « chercher à imiter Dieu ». Ep 5,2. La demande paraît surprenante : comment imiter celui qui est inimitable, puisque différent de nous ? En effet, c’est un peu comme se retrouver devant un athlète olympique médaillé d’or que l’on nous demande d’imiter : la marche semble trop haute pour pouvoir y parvenir.

Pourtant, dès les premières pages de la Bible, la demande d’imiter Dieu se trouve inscrite dans les mots du créateur. « Faisons l’homme à notre image et à notre ressemblance » Gn 1,26. Et Dieu fit l’homme à son image… mais le mot ressemblance n’apparait plus… comme s’il manquait quelque chose à la création de l’homme ; quelque chose que l’homme seul pouvait combler par sa ressemblance avec Dieu dans son comportement. Pour parfaire sa propre création, l’homme devait y participer en cherchant à ressembler à Dieu.

Mais Dieu n’est pas touché par le mal, alors comment l’imiter, nous qui sommes sans cesse tentés ? Eh bien il nous faut l’imiter dans sa nature humaine ! Car Jésus, bien que demeurant totalement Dieu, s’est fait totalement homme : comme nous il est passé par toutes les étapes de la vie, y compris la mort. Et comme nous il a été tenté par le Démon. Et c’est librement qu’il a choisi de ne pas faire le mal.

Si nous étudions la vie des saints, c’est parce que nous savons que nous pouvons les imiter : ils nous rejoignent dans notre humanité. Et le premier saint qui nous rejoint est le Saint des Saints : le Christ Jésus. Par son incarnation, il nous rejoint dans notre humanité et nous pouvons l’imiter en tout ce qu’il a fait, et particulièrement dans la mise en œuvre des fruits de l’Esprit.

Ainsi, St Paul invite les Éphésiens à considérer comment Jésus a évité sur cette terre l’amertume, les irritations, la mauvaise colère ou encore les éclats de voix et les insultes… Nous sommes tous invités à méditer sur cela pour pouvoir ensuite chercher à imiter, nous aussi, notre Seigneur.

De même, nous sommes invités par l’apôtre à considérer comment Jésus a été plein de générosité et de tendresse dans sa vie, et comment il a su pardonner à ceux qui lui ont fait du mal. Et nous aussi, cherchons à imiter Dieu en « vivant dans l’amour ».

Père Cyrille de FRILEUZE


19 ème dimanche du temps ordinaire

Samedi
7 août
messe anticipée
18 H St François-Xavier Hervé NOIRON, Thérèse DECAYEUX,
Gérard MATHEU, Marie VIVIEN
Dimanche
8 août
10H30 Cathédrale
 St Pierre
Famille BRELLIER, Brigitte PONTOIS,
Jean HUGO, Jacques TALBOT,
André MORIN, Victorine LOUVEL,
Arnault LEBEC

20 ème dimanche du temps ordinaire

Samedi
14 août
messe anticipée
18 H St François-Xavier Paulette CORDIER, Jacques BROHAN,
Antoinette KARTÈS
Dimanche
15 août
10H30 Cathédrale
 St Pierre
Jacques DESCOURS DESACRES,
Jean-Claude LELIÈVRE, Jean MIFORT,
Anne-Marie DIBATISTA
________________________________________

CARNET DE LA SEMAINE

BAPTÊMES 

samedi 14 août à 16 H 30 à Saint François Xavier

Brayan et Lola LEBAILLY-CUOQ, Juliann ROUCH

INHUMATIONS

Yvette BUREL , René MAILLARD
________________________________________

Commentaire de l’évangile – Jn 6, 41-51

Que ma bouche chante ta louange ! Que de mes lèvres montent des cris de joie et d’action de grâce ! Alors la grâce du Seigneur me sera accordée. A contrario, récriminer contre Jésus c’est fermer la porte à la Grâce. C’est s’enfermer soi-même.
Prions, en ce dimanche pour tant de nos contemporains qui sont dans cette disposition de récriminer, de mettre en doute. Très souvent, leur scepticisme, voire leur hostilité, nous meurtrit. Offrons de petits sacrifices afin que la grâce aidant, nos frères ouvrent leur cœur à Dieu et à son Œuvre. Comme nous, ils trouveront la paix qui n’a pas de prix.
Vous connaissez la question « comment faire boire un âne qui n’a pas soif ? » et la réponse « lui donner l’exemple ». Aussi, buvons à pleines gorgées l’eau de la vie.