Feuille paroissiale n°28 – Année 2021

 semaine du 10 au 18 juillet


Comment exercer ses charismes ?

Comme nous l’avons vu, les charismes sont une manifestation de l’Esprit en vue du bien commun. Cette manifestation est gratuite : Dieu agit quand Il le veut, comme Il le veut, par l’intermédiaire de qui Il veut. Reste que nous pouvons nous disposer à exercer les charismes, nous rendre disponibles pour cela. C’est d’ailleurs une des dimensions de la demande de l’effusion de l’Esprit : nous nous offrons au Seigneur pour qu’Il agisse à travers nous comme Il le désire.

Il est aussi souhaitable de développer plusieurs attitudes intérieures :

  • Vouloir œuvrer en vue du bien commun de la communauté, de l’Église, le bien de ceux que nous rencontrons, puisque les charismes sont au service du bien commun. Cela suppose un esprit de communion, un engagement au service de l’unité et de l’amour, un renoncement à tout esprit de division qui serait volontaire.
  • Prendre l’habitude d’écouter Dieu dans la prière. L’Esprit Saint est discret : il se donne à entendre dans la brise légère. Comment pourrions-nous entrer dans une docilité habituelle à l’Esprit Saint si nous ne développons pas une réelle vie de prière ?
  • Croire que Dieu veut agir dans le concret de notre vie et de celle des autres. Cette attitude de foi est très importante.
  • En même temps, nous rappeler que Dieu passe par notre liberté. Dieu donne gratuitement les charismes, mais il n’agit pas sans nous. Si nous recevons une parole de la part du Seigneur et que nous ne la disons pas, il n’y aura aucun fruit.
  • Se rappeler que nul n’est propriétaire d’un charisme. Le Seigneur le donne quand il y en a besoin, selon les circonstances. Il peut aussi le reprendre si les besoins n’existent plus.

Plus concrètement, comment faire ?

  • Si dans notre cœur ou notre esprit, il nous semble recevoir une parole intérieure, une image persistante, un texte de l’Écriture, vérifions d’abord que ce n’est pas loufoque – on ne dit pas n’importe quoi –, puis demandons au Seigneur si nous devons le dire, si c’est pour le bien des autres.
  • S’il nous semble que oui, et si nous sommes avec d’autres – et non dans une rencontre seul à seul avec quelqu’un, dans un train par exemple – nous pouvons soumettre cette parole au discernement des personnes qui sont avec nous.
  • Si ces personnes nous confirment et nous encouragent à parler, lançons-nous ! De même, si nous sommes seuls et que nous sommes convaincus qu’un charisme nous est donné, n’ayons pas peur de parler. Cela nous demande de l’audace et de l’humilité, parce que nous nous exposons.
  • Après nous être lancés, remettons-nous humblement dans les mains du Seigneur. Rappelons-nous que nous ne sommes que des instruments à son service.
  • N’hésitons pas à demander aux responsables de nous confirmer (ou non) dans ce charisme, en nous souvenant que l’exercice des charismes est soumis au discernement. Comme nous l’avons vu, c’est aux fruits qu’on reconnaît la valeur et l’authenticité des charismes.
  • Pour les autres charismes, appuyons-nous aussi sur le discernement des autres pour nous lancer (par exemple pour donner un enseignement, pour animer les chants…). Et nous verrons les fruits pour les autres (et pour nous).

(Extrait du blog de la Communauté de l’Emmanuel)




MESSES DOMINICALES

15ème dimanche du temps ordinaire

Samedi 10 juillet 18H00 St François-Xavier

Michel HAUBERT, Thérèse DECAYEUX, Antoinette KARTÈS, Claude LEBRETON, Marie VIVIEN, Alain RONSOUX

Dimanche 11 juillet

10H30

Cathédrale St Pierre

Marie-Anne CARON, Olivia MANGIN, Famille d’Ulrich, Famille PALLEE-RIQUART, Jean-Baptiste PARMENTIER, Elisabeth LEMESLE, Arnault LEBEC, Les âmes du Purgatoire


16ème dimanche du temps ordinaire

 Samedi 17 juillet 18H St François-Xavier Antoinette KATÈS, Claude LEBRETON, Marc BION, Bernard DUNEVEU

Dimanche 18 juillet

10H30 Cathédrale St Pierre Gabrielle VIRMONTOIS, Famille BRELLIER, Yvonne BOCQUET, Brigitte TRIQUENEAU, Christiane GOURBESVILLE, Pierre TALBOT, Hervé DAMOY, Dominique EGNELL, Jacques DESCOURS DESACRES, Elisabeth SINNIGER


CARNET DE LA SEMAINE

 

INHUMATIONS :   

Daniel CARPENTIER, Victorine LOUVEL, Jacques MIQUEL, Anne-Marie AUBERT

 

BAPTÊMES : 

Samedi 17 juillet à 11H à la cathédrale St Pierre :   Lyam LEGARDINIER, Clara PITTET, Elena CRIADO, Alban BLONDELLE

MARIAGE :   

Samedi 17 juillet à 16H00 à la cathédrale St Pierre : Alison VALOGNES et Thomas PARPAILLON

 

 

 

Commentaire de l’évangile – Mc 6,7-13

Dans ce chapitre 6 de l’évangile de Marc, Jésus envoie les Douze pour leur première mission. Il les envoie les mains presque vides. Le Christ leur précise toutefois de prendre avec eux un bâton. Cette précision est certainement plus qu’une simple consigne pratique. On peut y voir un rappel du livre de l’Exode, où le bâton était l’instrument de Moïse pour la libération du peuple Hébreu. Encore aujourd’hui, le bâton accompagne le voyage des pèlerins pour soutenir leur marche, pour qu’ils s’appuient dessus, pour qu’ils se déchargent sur lui d’une partie du poids qu’ils portent et continuent à avancer toujours. Ce bâton évoque aussi la croix du Christ qui nous libère de l’esclavage. Cette croix qui nous offre l’Amour sur lequel nous appuyer chaque jour pour continuer à avancer dans notre pèlerinage vers le Père.

Ainsi, notre mission de chrétien sur la terre est comme un pèlerinage vers le Ciel, au cours duquel nous avançons sans nous appuyer sur nos forces, mais sur la Croix, c’est-à-dire sur l’Amour inconditionnel du Christ pour chacun de nous.