Feuille paroissiale n°31 – Année 2021

 

semaine du 31 juillet au 8 août

Agir en synergie avec Dieu

….

Nous pouvons en effet lire : « Laissez-vous renouveler par la transformation spirituelle de votre pensée. Revêtez-vous de l’homme nouveau, créé, selon Dieu, dans la justice et la sainteté conforme à la vérité. » Ep. 4, 23-24Les paroles de St Paul dans son épitre aux Éphésiens nous permet d’aborder un dilemme théologique : qui met en œuvre le salut ? Dieu ou le croyant ?

En quoi cela pose un dilemme ? St Paul use d’un langage exhortatif : il demande clairement au croyant de mettre en œuvre, par son agir (ici se laisser renouveler et se revêtir), la grâce de Dieu dans sa vie. Mais si le croyant agit, est-ce que cela amoindrit l’action de Dieu dans le cœur du croyant ? Car Dieu seul est la source de la foi et de la mise en œuvre de la foi dans la vie des croyants. Cela donne donc à penser que si le croyant agit pour mettre en œuvre la grâce de Dieu dans sa vie, Dieu lui-même est limité comme source de la mise en œuvre des fruits de la foi dans la vie des croyants…

Pour schématiser le dilemme, on peut imaginer une barre, avec pour couleurs le vert pour Dieu et le bleu pour le croyant. Dieu étant infini, c’est normalement lui qui devrait être à la source de tout l’agir, et la barre devrait être totalement verte. Mais St Paul semble dire que nous aussi nous avons notre responsabilité dans la mise en œuvre de la foi. Mais cela induit-il que Dieu est limité dans son infinité ?

Pour sortir de ce dilemme, il nous faut justement sortir de cette opposition Dieu/croyant. Et il nous faut entrer dans une tout autre logique : celle de l’action commune (que l’on appelle aussi la synergie).

Pour comprendre ce qu’est une synergie, je vous propose cette image : chacun d’entre nous est un navire à voile. Notre seule source de mouvement est le vent. Aucun d’entre nous ne peut se glorifier d’avancer par lui-même ; c’est uniquement par la force du vent que nous pouvons naviguer. Pourtant, notre petit bateau ne bougera pas si notre marin (notre conscience) n’oriente pas sa voile dans le sens du vent. C’est cela l’action commune : le vent est la seule source du mouvement, mais il ne peut y avoir de mouvement sans orientation par le marin du navire dans le sens du vent.

Dans la foi, la logique est semblable : Dieu seul est la source de l’agir et de la mise en œuvre de la Foi dans le cœur du croyant. Mais il ne peut y avoir de mise en œuvre de la Foi (c’est-à-dire des fruits de l’Esprit) si nous n’orientons pas notre conscience dans le sens de l’Esprit Saint.

Et c’est ce que St Paul veut nous enseigner : « laissez-vous renouveler » (à comprendre : orientez votre volonté) « par la transformation spirituelle de votre pensée » (à comprendre : pour agir conformément à la grâce que Dieu met dans votre cœur pour produire du fruit). C’est ce que l’on appelle théologiquement : agir en synergie avec Dieu.

Père Cyrille de FRILEUZE


MESSES DOMINICALES

 

18ème dimanche du temps ordinaire

 

Samedi
31 juillet

18H00

St François-Xavier

Hervé NOIRON, Paulette CORDIER, Ruth GEFFROY, Antoinette KARTÈS, Pierre CATELIN-COLIN

Dimanche

1er août

10H30

Cathédrale

St Pierre

Patrick BIDEAU, Jacques BÉZIER, Hervé DAMOY, André MORIN, Michel de la CROUÉE, Anthony MORIN, Pierre LANTONNET, André CAPOÉN, Victorine LOUVEL

 19ème dimanche du temps ordinaire

 

Samedi

7 août

18H

St François-Xavier

Hervé NOIRON, Thérèse DECAYEUX, Gérard MATHEU

Dimanche

8 août

10H30

Cathédrale

 St Pierre

Famille BRELLIER, Brigitte PONTOIS, Jean HUGO, Jacques TALBOT, André MORIN, Victorine LOUVEL, Marie VIVIEN, Arnault LEBEC


Denier de l'Eglise

Même en été,
les prêtres et laïcs salariés dans le Calvados agissent pour l’Église.

Soutenez le denier du culte

INFO DE LA SEMAINE

Lundi 2 août à 20H : Soirée louange à l’église Saint Germain d’Hermival

Mercredi 4 août à 9H : ménage à la cathédrale Saint Pierre

………

Commentaire de l’évangile – Jn 6,24-35

Dans notre vie spirituelle, dans notre vie de foi, le Seigneur est toujours à l’œuvre. Il nous guide par son enseignement et nous avertit des dangers. S’il fait tout cela pour nous, c’est parce qu’il nous aime et qu’il nous connait car il nous a créés.

Considérons bien en ce dimanche où il nous enseigne sur le mystère eucharistique, l’importance de son action pour nous. Mettons tout notre cœur à nous disposer à l’écouter vraiment. « Moi je suis le pain de la vie, celui qui vient à moi n’aura jamais faim, celui qui croit en moi n’aura jamais soif ». Ce sont des paroles fortes ! Parfois nous n’avons plus la présence d’esprit d’écouter vraiment quand Dieu parle. Ressaisissons-nous pour recevoir la vie en plénitude.